Deux années …

6 Nov 2016 * Classé dans : Inspirations * 2 commentaire(s)

Voilà aujourd’hui plus de deux années que j’ai crée ce blog … Deux années déjà dont la moitié à ne rien publier ici.

La grossesse, la maternité sont des moments précieux dans une vie de femme, mais pas forcément heureux. Je ne regrette pas d’avoir vécu ces moments et pourtant, je les ai mal vécus. Mes pensées son encore un floues, ces lignes un peu brouillons mais j’ai besoin de les écrire. Et sans doute passer à autre chose.

J’ai mal géré mon année de reprise, autant le dire comme je le ressens. Je n’ai pas d’autres mots plus appropriés. Tout un tas de raisons expliqueront sans doute la situation, mais ce qui prédomine c’est un fort sentiment de culpabilité. parmi ces raisons certaines me paraissent plus évidentes que d’autres.
Professionellement d’abord, si beaucoup de femmes sont heureuses de reprendre le travail, si beaucoup d’entre elles arrivent à gérer d’une main de maître leur brillante carrière et leur vie de famille, pour moi ça n’a pas été le cas.

Peut être qu’un jour j’arriverai à avoir assez de recul sur la question pour vous en parler un peu plus et peut être que ces lignes futures aideront d’autres. Mais aujourd’hui, je veux juste dire à ces mamans, que parfois et même si on le veut trs fort, la reprise n’est pas si facile, n’est pas si évidente, la reprise n’est pas forcément cette bouffée d’air que j’ai lu tant de fois sur tant de blogs.. Si vous sentez que vous perdez pieds que les premiers jours, voire même semaines à part prendre votre douche et dormir vous n’avez l’énergie de rien, je ne sais pas si c’est normal mais vous n’êtes pas la seule 😉 .

13116002_854745344630124_1187687679689672094_o

Pour ma reprise j’ai du me battre, pour faire face, me battre pour ne pas lacher prise. Finalement je m’en sors bien je fais un job qui me correspond bien mieux, cependant je ne crirai pas victoire tout de suite …

Personnellement ensuite, attention je ne cherche pas à faire pleurer dans les chaumières, que les choses soient claires, ici je vais parler d’une grande frustration. Le genre de frustration qui au fil du temps vous font péter un plomb. Mon amoureux et moi nous avons fait des choix, un peu par la force des choses, de vivre dans un appartement de 27m2 dans Paris.
27m2. il y a près de 10 ans et encore aujourd’hui je suis fière que nous l’ayons cet appartement, mais une fois enceinte je me suis sentie frustrée … Le genre de frustration qui vous grignote un peu puis, qu finit par vous dévorer.

Mon amoureux travaille beaucoup, j’ai repris et finalisé des études plutôt longues tout en travaillant. Nous sommes cadres et ces 27m2 me sont montés à la tête pendant ma grossesse car nous avions donc tous les deux une situation correcte et nous allions acueillir notre bébé dans son tout petit appartement. Sans être la fin du monde ça m’a saoulé.

Toute cette frustration cumulée aux détails du quotidien, et quelques ennuis de santé mineurs ont suffit à rendre ce retour compliqué. Mais je vous rassure !! J’ai su rebondir et je vais vous dire comment .

Tout d’abord, j’ai parlé ! Je suis suis une bavarde, mais je parle rarement des choses qui me touchent, mais cette fois j’ai parlé à ceux qui voulaient bien tendre l’oreille. D’où l’importance de bien s’entourer. Et je peux vous dire que le conjoint joue un rôle méga important !
Il est même important parfois que ça soit lui qui tire la sonnette d’alarme et évoque des solutions pour améliorer les choses.  Les amis aussi, à savoir que j’ai tendance à être une amie peu présente mais qui trouvent ses amis parfaits, je suis amoureuse de mes ami(e)s.  Et bien pendant cette période j’ai fait le tri, il me fallait autour de moi des amis qui, eux aussi, m’appréciaient et me prennent telle que je suis : pas très présente mais si on m’appelle je suis là, râleuse parfois, étourdie (obligée de tout noter), bavaaaarde,… Et je peux vous dire que ceux qui restent sauront vous écouter, et être de bon conseil.

Et les autres, pour la plupart ils n’étaient déjà pas là avant donc aucune différence notable pour votre quotidien, et le reste avec le temps même si ce n’est pas toujours facile, je pense que vous vous y ferez !

Une fois que vous avez vidé votre sac il faut agir ! Pour l’appartement on s’est mis en mode « recherche hyper active  » , pour le boulot pareil ! Ce que je veux et surtout ce que je ne voulais plus et l’exprimer encore une fois.
ça n’a pas été simple mais ça a fonctionné … Nous sommes tombés sur l’annonce de notre appartement actuel le lendemain de l’anniversaire de notre grand bébé, pour le boulot il a fallu quelques mois de plus et au final 1 an tout juste après ma reprise pour modifier mon parcours professionnel, pour mon plus grand bonheur .
Quoiqu’il en soit les filles, la vie de maman qui travaille n’est pas toujours aisée, ayez en conscience, faites au mieux pour vous ! Votre bien-être est primordial pour que bébé, lui aussi, soit épanoui.

C’était la minute aparté, j’espère que vous ne me jugerez pas trop … Je ne détiens pas la vérité, il s’agit juste d’un partage de ce que j’ai vécu et de ce qui a fonctionné pour moi, le blog va donc reprendre une activité normale dans les jours à venir.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Réponses

  1. Maurange Marion

    Oooohhhh!!!! (version chamallow) Tellement vrai! Et en même temps de voir toutes ces mamans sur instagram qui sont super épanouies, ça me fait dire  » comment elles font pour looker leurs bébés tous les jours? » ou encore « mais merde, je vis pas les choses correctement ou quoi? » Alors que si. Je les vis et je survis comme je peux! Parce que oui, avec un bébé plus le boulot plus la vie de femme, plus les moments pour soi, on survit! C’est super dur mais on s’en sort, toujours, alors courage à toutes! Marion @thedudyfamily

    • Merci à toi de passer par là, l’image que l’on montre de soi sur Instagram est celle que l’on aimerait que les gens perçoivent et correspond rarement à la réalité 😉
      Alors Hauts les coeurs, nous sommes toutes des wonder women ! <3

Laissez moi un joli commentaire